21 novembre 2021

Kapouchnik 147/ 20 novembre 2021

La chronique de jacques Livchine  Ce qui est génial et anxiogène c’est que chaque Kapouchnik est une  première  Quand c’est fini on est soulagés  On se dit ouf jusqu' au prochain calvaire  Car faut-il le dire : c’est dur  L’après midi de préparation est terne  Ça arrive assez moche  On se dit ce.n’est pas possible,  on ne va pas jouer comme ça  Et là c’est comme la cheptelisation du vin  Les brouillons prennent de la couleur   Le public conquis d’avance ,... [Lire la suite]
Posté par Jacqueslivchine à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]